Menu de fêtes acte 4 – Mendiants aux fruits secs

Mendiants aux fruits secs ©‎Fraise & Basilic

Si vous me suivez sur Twitter, vous avez peut-être vu passer mes tweets à propos de quelques heures à dormir sur un tabouret (je ne vous conseille pas) et d’une journée interminable passée aux urgences (qui entre nous peut se révéler être une vraie expérience sociologique mais là n’est pas le sujet). Il semblerait que mon cher est tendre se soit pris de l’idée plus qu’absurde de passer cette fin d’année 2016 allongé dans des draps siglés « hôpitaux de France ».

Cependant, malgré cette fin d’année plus que chaotique, je ne m’avoue pas vaincue, je vais tout de même vous poster ce dernier article qui clôt mon « menu de fêtes 2016 » (et puis je vous ai dit que le wifi à l’hôpital était 100 fois plus rapide que chez moi ?).

J’en profite pour vous souhaiter une très bonne fin d’année (un conseil, évitez les urgences il y a trop de monde et tous les médecins semblent s’être donnés le mot pour être en vacances en même temps) et je vous donne rendez-vous l’année prochaine.

Minis burgers de chevreuil, confit de poires aux épices

On fait aujourd’hui une petite pause dans le déroulé de mon menu de fêtes (si vous êtes sages, promis vous aurez du sucré la semaine prochaine), mais avant de passer directement au dessert, je vous propose aujourd’hui une recette de minis burgers qui sera parfaite l’apéro.

S’il y a un bien un moment où l’on peut sortir de sa zone de confort culinaire et s’essayer à de nouvelles saveurs c’est bien à l’occasion des fêtes. Pour cette recette de burger-qui-change, je vous propose de remplacer une partie de la farine blanche par de la farine de châtaigne (et de gagner au passage un petit gout de noisette qui va bien) et de troquer la viande de bœuf par du chevreuil (avec la bonne excuse de profiter, en plus de son gout boisé, de sa faible teneur en matière grasse) (certes accompagné de foie gras, l’effet a tendance à s’annuler mais quand même ^^)

Menu de fêtes acte 3 – Pain aux marrons glacés

En France, pas de repas sans pain. Comme je vous l’ai sans doute déjà dit (c’est que ça commence à faire un moment entre nous – coupez-moi si je radote -), le truc que je préfère en cuisine, c’est bien la boulange.

Par contre, bizarrement, il est plutôt rare que l’on ait du pain frais à la maison (ça m’est déjà arrivée un nombre incalculable de fois d’inviter du monde et de complètement zapper de passer acheter du pain) (Si vous êtes invités à la maison, apportez plutôt du pain que du vin, la cave elle est toujours bien garnie ^^). Par contre à Noël, plateau de fromage oblige, le pain est forcément de la partie. J’avais déjà testé cette recette l’an dernier (si vous saviez le nombre de truc que je teste et qui ne finissent jamais ici) mais en version individuelle. Cette année place au pain familial, avec des marrons glacés (pour le côté festif) (et des graines (parce que c’est toujours meilleur avec !)