J’ai longtemps repoussé le jour où j’écrirais cet « A propos ». Par manque de temps (ça c’est l’excuse parfaite derrière laquelle se cacher…) mais surtout par manque d’idées. Parce qu’écrire un « A propos » plus que de se livrer c’est aussi essayer d’écrire un truc à la hauteur, qui n’endormira pas ses lecteurs avant la fin de la troisième ligne. Alors j’ai fait des piges, j’ai lu les « A propos » d’un sacré paquet de blogs (parce que dans la vie comme sur la toile, je suis une incorrigible curieuse…), j’en ai trouvé des drôles, des émouvants, des sincères, des originaux, bref la barre était haute.

Alors je vais faire simple, je vais juste vous dire que je m’appelle Sandrine (si ça peut m’éviter de recevoir des mails qui commencent par « Bonjour Fraise Basilic », le jeu en vaut bien la chandelle) et que dans la vie, la vraie, j’ai 29 ans – et ça pour toujours – et je travaille aujourd’hui en freelance comme directrice artistique et photographe culinaire.

Je pourrais vous dire que la passion de la cuisine a toujours coulé dans mes veines, mais ça ne serait pas vrai. Petite, c’était ma mère le cordon bleu. Elle adorait cuisiner, recevoir et réunir tout le monde autour de grandes tablées. Alors oui, gourmande je l’ai toujours été, cuisinière un peu moins. A mes débuts dans la vie d’adulte, autonome et indépendante, mes repas se composaient une fois sur deux de pommes noisettes / steaks hachés.

Et puis la cuisine, s’est immiscée petit à petit dans ma vie sans que je ne m’en rende vraiment compte. Les livres de cuisine sont devenus des livres de chevet, à mes anniversaires, mes cadeaux se sont transformés en cours de cuisine et puis, j’ai fini par ouvrir ce blog et aujourd’hui il arrive même à ma mère de se balader sur celui-ci pour trouver des idées (et accessoirement me faire remarquer les fautes de mon dernier article) !

Pour rétablir l’entière vérité, même si aujourd’hui la cuisine a pris une grande place dans ma vie, comme tout le monde, il m’arrive parfois de rater mes plats, d’oublier mon gratin dans le four et de décréter certains soirs que c’est coquillettes au beurre pour tout le monde parce que je n’ai pas envie de faire la cuisine. Même si j’adore les jolis dressage, les feuilles de basilic mignonnettes sur une assiette de pâtes et le filet d’huile d’olive qui fait briller le tout, rassurez-vous le blog ça reste quand même une version magnifiée de la cuisine de tous les jours – mon mari déclare même certains soirs à la vue de l’assiette que je lui tends « si ils savaient… ! » -.

Ce petit coin de toile, c’est donc un peu comme un petit labo, où je partage mes découvertes -culinaires ou pas-, mes idées, et mes recettes… alors merci à vous d’être là pour faire de ce carnet d’idées virtuel quelque chose d’incroyablement vivant.

Photographies

Les première photos de ce blog ont pour la grande majorité été prises avec un Canon EOS 50 D et un objectif 50 mm / F1,8. J’utilise aujourd’hui un 5D Mark III avec un 24-70 2.8 mm. Toutes les photos sont prises à la lumière naturelle, la vaisselle utilisée est chinée en brocante et mon amoureux m’a gentiment fabriqué les nombreuses planches en bois qui me servent de fond.

Publicité

Pour des raisons de confort visuel pour ceux qui me lisent je ne souhaite pas que cet espace devienne un espace publicitaire. Mon avis sur la question est ferme, vous perdrez donc votre temps en me proposant de monétiser mon blog. Il m’arrive néanmoins parfois de faire des billets sponsorisés, ceux-ci sont choisis de façon à rester dans la ligne éditoriale du blog, si j’accepte de vous parler d’un produit, c’est avant tout parce qu’il m’a plu.

Crédits

Animer ce blog, cuisiner, photographier et mettre en ligne les articles me prend du temps, c’est pourquoi toutes les images, contenus réactionnels et éléments graphiques de ce blog m’appartiennent et ne peuvent pas être utilisés sans mon autorisation. Si vous souhaitez utiliser une photographie ou un article, merci de me contacter d’abord à l’adresse suivante : fraiseetbasilic [at] gmail.com.