Soufflés-glacés-chocolat-poire-THUMB

SOUFFLÉS GLACÉS CHOCOLAT POIRE TONKA

Soufflés-glacés-chocolat-poire-Tonka
Sur ce coup là, avouez que j’ai été plutôt sympa d’attendre quelques jours que la crise de foie apocalyptique post week-end de Pâques se termine avant de vous proposer une énième recette à base de chocolat (et pour ceux qui ne seraient pas dupes, oui ce dessert aurait été parfait pour clôturer le repas de Pâques mais je suis toujours aussi nulle côté timing alors comme toujours je suis toujours en léger décalage avec ce qui pourrait me servir de prétexte à vous proposer des articles.)

Cette recette a été imaginée pour La Bonne Box du mois de mai, une box spéciale pâtisserie avec plein de trucs gourmands trop bons dedans, dont des pépites de chocolat. Pour cette recette, l’idée c’était de sortir de l’utilisation que l’on fait habituellement lorsque l’on a des pépites de chocolat sous la main (oui les cookies ou les muffins c’était un peu trop convenu…) et de proposer quelque chose d’un peu différent.

A la base, j’étais partie sur des soufflés au chocolat, mais je me voyais cauchemardais déjà d’essais ratés, de soufflés qui ne montent pas ou encore qui pouf (oui je suis hyper douée pour faire le bruit du soufflé qui tombe…) ont la bonne idée de redescendre juste avant que l’on appui sur le bouton de l’appareil photo. Courageuse mais pas téméraire, j’ai donc opté pour des soufflés glacés, beaucoup moins risqués puisque ici c’est davantage une astuce qui donne le côté soufflé au dessert que la préparation en elle-même. L’idée de base étant fixée, il ne restait plus qu’à trouver des petits copains à ces pépites de chocolat pour qu’elles ne s’ennuient pas toutes seules. Chocolat, poire, tonka, le combo a fait ses preuves !

Et parce que vous ne pouvez pas goûter à travers l’écran, imaginez juste un peu une crème glacée onctueuse, des pépites de chocolat qui croquent sous la dent et des poires fondantes… Si le paradis ressemble à quelque chose, il se pourrait que ce soit à ce dessert.

Panna-cotta-au-caramel-et-mangue_THUMB

PANNA COTTA CRÉMEUSE CARAMEL ET MANGUE

 Panna-cotta-au-caramel-et-mangue

Pas de grands discours ce soir, juste un dessert que j’avais envie de partager avec vous. Un dessert qui mêle l’onctuosité de la crème au caramel, au moelleux des gâteaux, le tout rehaussé par une petite note de fruits frais juste vanillés et citronnés.

POUR 4 PERSONNES

POUR LE CARAMEL
BEURRE SALÉ

– 75 g de sucre semoule
– 25 g de beurre
– 1 pincée de fleur de sel
– 10 cl de crème fraîche liquide

POUR LA PANNA COTTA

– 90 g de biscuits secs
– 35 g de beurre fondu
– 30 cl de crème fraîche liquide
– 10 cl de lait
– 2 càs de mascarpone
– 3 càs de caramel beurre salé
– 2 feuilles de gélatine alimentaire

POUR LE MONTAGE

– 1 mangue bien mûre
– 1 gousse de vanille
– le zeste d’un citron vert
– 20 g de cassonade


POUR LE CARAMEL BEURRE SALÉ

 

  1. Dans une casserole à fond épais, réalisez un caramel à sel avec les 75 g de sucre semoule. A coloration, ajoutez le beurre en remuant vivement.
  2. Hors du feu, ajoutez la crème préalablement tiédie, la fleur de sel puis remettez le tout sur le feu en remuant pour faire épaissir légèrement la préparation.
  3. Placez le caramel beurre salé au réfrigérateur, il va épaissir d’avantage en refroidissant.

POUR LA PANNA COTTA

 

  1. Au mixeur, réduisez les biscuits en une poudre fine. Ajoutez le beurre fondu, mélangez bien et répartissez le tout dans 4 petites verrines en tassant bien. Placez au réfrigérateur.
  2. Faites tremper la gélatine dans un bol d’eau froide pendant une dizaine de minutes. Dans une petite casserole, mélangez la crème avec le caramel et portez à frémissement. Hors du feu, incorporez la gélatine bien essorée et la mascarpone. Laissez tiédir puis versez dans les verrines.
  3. Placez au frais au moins 4 heures.

 POUR LE MONTAGE

 

  1. Juste avant de servir, détaillez les mangues en petits dés, ajoutez les graines de la gousse de vanille, ainsi que le zeste de citron vert et la cassonade. Disposez les dés de mangue sur les verrines.

 

Panna-cotta-au-caramel-et-mangue2