Vegetables Tacos  ©‎Fraise & Basilic

¡Ay, caramba! Tacos aux légumes, Spicy Jalapeño Margaritas

Spicy Jalapeno Margaritas ©‎Fraise & Basilic

¡Hola

Hier c’était mon anniversaire ET Pâques (comprenez gâteau, gros repas ET chocolat toute la journée – deux enfants donc double dose de chocolat -). Du coup aujourd’hui, forcément, le retour à la réalité est des plus difficile (et encore cette année, je remercie celui qui a eu la bonne idée de m’offrir un jour-férié-post-anniversaire histoire que je puisse me remettre en paix de cette bougie de plus sur le gâteau et de ce mal de tête post-j’ai-un-peu-trop-fêté-ça).

Pour oublier qu’il me reste à date un peu plus de 365 jours et des brouettes avant de pouvoir remettre le couvert, ce soir c’est décidé, je me fais un mexicain (en tout bien tout honneur, qu’est ce que vous aviez compris ?!). Et comme en plus ce soir c’est lundi (traduction y’a Top Chef à la télé) si tu n’assures pas dans les assiettes, tu finis systématiquement par lorgner du côté de l’énorme pot de crème glacée peanut butter / pépites de chocolats (oui celle qui tu as juré au moins 200 fois de ne plus jamais racheter toucher). Après quelques années d’études Top Chef très poussées, j’ai fini par comprendre LE principe de base : plus le décalage entre ton assiette et ce que tu vois dans ta télé est important, plus tu as de chance de finir avec un pot de crème glacée vide sur les genoux à la fin de l’émission.

DONC, j’ai mis toutes les chances de mon côté avec cette soirée tacos – le principe est simple, tu mets tout sur la table et chacun se débrouille – et puis j’ai aussi auto-proclamé (on n’est jamais mieux servi que par soit même) qu’une soirée mexicaine sans Margaritas c’était un peu comme Paris sans la Tour Eiffel (oui tout est toujours dans la demi mesure ^^), et qu’un peu d’alcool consommé avec modération cela pouvait être permis même le lundi ! C’est ici tout l’esprit du Slow Drinking qui cherche à réinventer la dégustation de boissons alcoolisées comme un art de vivre où convivialité et partage en sont les maitres mots et où la consommation modérée est de rigueur.

Orecchiette pancetta et tomates cerises rôties ©‎Fraise & Basilic

Orecchiette, pancetta et tomates cerises rôties

Orecchiette pancetta et tomates cerises rôties ©‎Fraise & BasilicSi vous ne deviez choisir qu’un seul plat à manger jusqu’à la fin des jours sur quoi votre choix se porterait-il ? (OK en première intention, vous aurez sans doute envie de répondre le chocolat, sauf qu’imaginez un peu, au bout d’une semaine à ne manger que  ça, vous ne seriez sans doute pas bien loin de l’overdose). A cette question qui revient souvent, je réponds invariablement les pâtes. Et puis je détaille un peu en expliquant qu’avec le nombre de pâtes différentes et la variété avec laquelle on peut les accommoder, j’imagine que je ne serais pas trop frustrée, ni dans l’assiette, ni en cuisine.

Sur mon board Pinterest, j’ai épinglé des dizaines et des dizaines (89 à date) de façons de les accommoder. Minute confession, oui j’aime les pâtes, pour le simple fait qu’en leur ajoutant quelques ingrédients bien choisis on peut en faire quelque chose d’incroyablement gourmand.