Gaspacho de tomates aux cerises noires

Gaspacho de tomates aux cerises noires ©‎Fraise & Basilic

Il fait beau, il faut chaud, cette fois ça y est, plus de doute, c’est enfin l’été. Si comme moi, vous comptez les jours qui vous séparent de vos vacances forcément bien méritées (cette fois sur les doigts d’une seule main, ça sent ENFIN le sable chaud et l’eau salée cette histoire…), vous avez sans doute bien besoin que l’on mette un peu de soleil et de fruits mûrs à point dans vos assiettes, histoire de prendre un shoot de congés un peu avant l’heure. (Et pour les juilletistes qui ont repris depuis belle lurette – en même temps quelle idée de partir en juillet ? ^^ – de prolonger le temps d’une cuillerée de ce gaspacho de tomates aux cerises noires cette impression délicieuse d’être encore un peu en vacances).

Tomates + cerises noires on ne pouvait en effet difficilement faire plus estival comme combo. Le secret de la réussite de cette recette ultra simple c’est surtout d’utiliser des bons produits, tomates bien mûres (on oublie de fait les tomates trouvées dans un bac de supermarché en plein mois de décembre), et cerises bien croquantes, le tout assaisonné de LA bonne huile d’olive et sublimé par LE bon concentré de tomates, celui avec de vraies tomates dedans.

Gaspacho de tomates aux cerises noires ©‎Fraise & Basilic

Gaspacho de tomates aux cerises noires ©‎Fraise & Basilic

Forte d’une relation centenaire avec le terroir italien, s’il y en a bien un qui a fait des tomates italiennes un vrai credo, c’est bien la marque Mutti. Et si javais encore besoin d’un signe qui ne trompe pas, c’est qu’aussi loin que je me souvienne, c’est bien le concentré Mutti que ma grand-mère ajoutait à la sauce des spaghettis qu’elle préparait le dimanche. Et bien qu’elle n’ait finalement d’italien que ce goût pour la cuisine et le partage, je peux encore revoir, l’entrain communiquant qu’elle mettait à tous nous réunir en cuisine, autour de grandes tablées animées et joyeuses.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Pour un peu plus d’1L de gaspacho
Pour le gaspacho

– 1 kg de tomates
– 1 poivron rouge
– 2 grandes tranches de pain de campagne
– 1 càs de cassonade
– 5 càs d’huile d’olive
– 2 càc de vinaigre de Xérès
– 3 càs de vinaigre de tomates
– 2 càc de concentré de tomates Mutti
– 1 pincée de piment d’espelette
– Quelques feuilles de basilic
– 200 g de cerises noires

1. Mondez les tomates en les plaçant quelques secondes dans une casserole d’eau bouillante. Laissez refroidir puis coupez-les en dés.

2. Préchauffez le four à 240°C. Placez le poivron dans un plat. Faites cuire une vingtaine de minutes jusqu’à ce que la peau soit bien noircie. A la sortie du four, déposez le poivron dans un sac plastique, fermez hermétiquement jusqu’à complet refroidissement, puis coupez-le en deux, enlevez les pédoncules et les pépins et émincez-le.

3. Dans un récipient creux, placez les dés tomates, de poivron, les cerises dénoyautées, le pain, le concentré de tomates et le sucre. Assaisonnez de sel et poivre et de piment d’esplette puis ajoutez l’huile d’olive et le vinaigre. Placez au frais au moins deux heures, voir toute une nuit.

4. Mixez la préparation (si vous l’aimez plus liquide, détendez-le un peu avec du bouillon de volaille ou de légumes) et servez bien frais accompagné de dés de courgettes, de morceaux de cerises et de basilic frais.

Point tomates : Pour cette recette, j’ai utilisé des cœurs de bœuf, des tomates ananas et des roses de Berne, n’hésitez pas à varier les plaisirs en fonction des variétés.

Gaspacho de tomates aux cerises noires ©‎Fraise & Basilic

Gaspacho de tomates aux cerises noires ©‎Fraise & BasilicTomates & cerises ©‎Fraise & BasilicGaspacho de tomates aux cerises noires ©‎Fraise & Basilic

– Billet sponsorisé –

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

12 Commentaires

  • Magnifique blog, magnifiques photos, magnifiques recettes….
    Bravo.
    Je reviendrai 😉

    15 novembre 2016 at 12:26
  • EcureuilDesBois

    Répondre

    Belle idée pour contrebalancer tous les mets lourds qui se préparent pour l’hiver 😉
    Tes photos sont magnifiques !

    2 novembre 2016 at 14:53
  • superbes photos si gourmandes, bravo !

    30 septembre 2016 at 21:51
  • Ça a dû être très bon et rafraichissant comme gaspacho !
    Bonne rentrée !
    J’espère qu’on pourra se refaire un truc bientôt…
    @+

    14 septembre 2016 at 15:54
  • En voilà un gaspacho ultra gourmand!

    14 septembre 2016 at 14:48
  • Mutti c’est la référence aussi pour moi et fort heureusement je trouve la marque même dans ma cambrousse en lisière des Cévennes…et je me dis chaque fois que je viens chez toi qu’il faut VRAIMENT que j’arrête de prendre mes photos à l’arrache et que je me perfectionne un jour sur le sujet. Mais voilà, entre photographier et cuisiner ou pâtisser, le temps me manquant, j’ai choisi la deuxième option, alors que j’aime aussi la photo. Un crève coeur!

    8 septembre 2016 at 18:15
  • Invite-moi chez toi !

    23 août 2016 at 03:25
  • Vraiment original ce gaspacho Sandrine et tes photos sont superbes, ce qui ne gâche rien 😉

    19 août 2016 at 13:42
  • Très très alléchantes ces photos comme d’habitude. Justement c’est l’heure d’aller manger et ton billet me met l’eau à la bouche !

    19 août 2016 at 12:14
  • C’est simple mais ça semble tellement bon et frais !
    D’ailleurs tu as bien de la chance de pouvoir encore trouver de belles cerises noires, elles ont toutes disparues des étales du marché… 🙁

    18 août 2016 at 11:14

Laisser un petit mot