PAIN DE MIE À LA PISTACHE

Pain-de-mie-aux-pistaches3

Parfois en cuisine, tout ne se passe pas exactement comme prévu et vos envies de passer derrière les fourneaux peuvent vite se transformer en cauchemar en cuisine (les cafards et les produits périmés en moins). Ce matin là, j’avais décidé de faire du pain de mie à la pistaches, la faute à une recette trop tentante du livre dEric Kayser « Le Larousse du Pain ».

J’avais également décidé de profiter de l’occasion si belle, pour sortir Léon du frigo dans l’espoir qu’il participerait activement à l’élaboration de cette recette. Léon, (je manque à tous mes devoirs, je ne vous ai pas présenté Léon…) c’est mon levain, élaboré à partir d’eau et de farine, qu’il a fallu choyer et qui a élu, depuis quelques mois, domicile tout en haut de la porte de mon frigo. Bref sur le papier ça devait être une matinée plutôt sympa.

Je commence la recette, débute le pétrissage, et pars chercher dans mes placards de la pâte de pistaches. Et là impossible de remettre la main dessus. Qu’à cela ne tienne, je vais la faire maison, c’est pas super compliqué, il ne me reste qu’à trouver le paquet de pistaches mondées que j’étais sure d’avoir. Bon, à ce stade du récit,  vous voyez gros comme une maison la suite de l’histoire se dessiner… Et oui, je n’ai jamais trouvé de pistaches mondées, le seul paquet qui me restait était un paquet de pistaches entières. Et si vous n’avez jamais connu la joyeuse expérience du mondage de pistaches à la main, alors oubliez tout de suite l’idée et continuez à payer plus cher vos pistaches déjà mondées !

Bref, trois tonnes de vaisselle plus tard, une bonne heure de plus sur l’horloge du salon et une cuisine qui aurait pu figurer au générique d’Apocalyspe Now, mon premier pain de mie maison à la pistache, a tout de même fini par voir le jour.

Pour les moins fans de pistaches, vous pouvez aussi opter pour la version nature en sautant l’étape de la pâte de pistache (et croyez moi, le pain de mie nature, mes croques-monsieur s’en souviennent encore !)

Pain-de-mie-aux-pistaches2

[gap height= »60″]

[vc_heading title= »Ingrédients » type= »h4″ style= »style1″ divider_width= »default » divider_color= »dark » color= »default » align= »left »margin_bottom= »20″]

[iconlist size= »small »]
[listitem icon= »64|custom »]    Pour 2 pains de mie de 500 g [/listitem]
[/iconlist]
[iconlist size= »small »]
[listitem icon= »31|custom »]    Préparation : 1 heure [/listitem]
[/iconlist]

[gap height= »10″]

– 500 g de farine T65
– 280 g d’eau tiède
– 75 g de levain liquide
– 20 g de levure de boulanger fraiche
– 10 g de sel
– 10 g de lait en poudre
– 40 g de sucre
– 40 g de beurre pommade
– 80 g de pâte de pistache
– 20 g de crème fraiche épaisse
– 1 œuf pour la dorure

[vc_box bg_color= »#ffffff » opacity= »1″ br_width= »1″ padding= »40px »]

[vc_heading title= »Etapes » type= »h4″ style= »style1″ divider_width= »default » divider_color= »dark » color= »default » align= »center »margin_bottom= »20″]

  1. Dans la cuve d’un robot pétrisseur, versez la fine, l’eau, le levain liquide, la levure, le sel, le lait en poudre et le sucre. Pétrissez 5 minutes à vitesse lente, puis 10 minutes à vitesse rapide. 4 minutes avant la fin du pétrissage ajoutez le beurre mou coupé en dés, la pâte de pistache et la crème fraiche. Mélangez pour que la pâte soit bien homogène. Ramassez le pâton en boule, couvrez d’un linge humide et laissez poussez 1 heure.
  2. Farinez votre plan de travail. A l’aide d’une corne, divisez le pâton en 4 ou 6 pâtons de poids égal (en fonction de la longueur de vos moules), donnez-leur la forme d’une boule, couvrez d’un linge et laissez à nouveau pousser 15 minutes.
  3. Reprenez les pâtons, faites les tourner entre vos mains en serrant vers le bas pour avoir une boule parfaite. Beurrez deux moules à cake et placez deux ou trois pâtons dans chaque moule. Dorez une première fois la pâte avec un mélange d’œuf battu et de lait et laissez pousser encore 1h30.
  4. Préchauffez le four à 170° en plaçant une plaque en position basse. Dorez une seconde fois les pains de mie. Juste avant d’enfourner, ajouter 5 cl d’eau sur la plaque. Faites cuire 30 à 40 minutes.
  5. Démoulez les pains de mie et laissez refroidir sur une grille.

[icon icon= »36|custom » size= »medium » align= » » style= »style1″ color= »#303030″ color_hover= » » bg_color= » » bg_opacity= »1″ bg_opacity_hover= »1″ bg_color_hover= » » border_color= » » border_opacity= »1″ enable_crease= »no »] Pour la suite, on tartine généreusement de beurre son pain de mie, on y ajoute une bonne dose de confiture, (ici le top du top, la confiture framboises / litchees de Favols, une petite tuerie), la seule chose difficile de l’histoire va être de résister à l’envie d’en reprendre une tranche !

[/vc_box]

Pain-de-mie-aux-pistaches
[heading title= »A lire aussi » type= »h4″ style= »style1″ text_transform= »default » align= »left » margin_bottom= »0″]

29 Commentaires

  • Ton blog est tellement beau que je me suis inscrite à ta News aussitôt !
    à bientôt 🙂

    28 août 2014 at 16:16
  • J’ai les ingrédients pour le pain de mie, les pistaches, mais pas de super recette de pâte à pistache … Une suggestion ??? Je suis en vacances, j’ai enfin le temps de réaliser ce pain de mie qui me fait de l’oeil depuis le 25 mai 🙂
    Merci encore pour ce partage, ses recettes, ce blog, j’adooooooooore !!!

    10 août 2014 at 19:38
  • Oh . Mon . Dieu ! Je crois que j’ai rarement ressenti ça devant une photo : ce pain sera mien!
    Je cherche depuis des mois une recette à la hauteur de la délicieuse pâte de pistache ramenée d’Italie, si douce, si parfumée ; que je ne veux surtout pas gâcher car quand je vois la couleur de la pâte de pistache en France… beurk!
    Il va falloir que je teste ça très vite, mais je ne sais pas faire de levain 🙁

    12 juin 2014 at 20:11
  • Alors ça c’est une superbe idée, avec cette confiture, le rendu est juste wahou !
    Bises et bonne semaine Sandrine !
    Cécile

    9 juin 2014 at 17:41
  • La deuxième photo est juste magnifique !!!!
    Cette recette est très très alléchante 🙂

    9 juin 2014 at 15:23
  • Oh là là, ça a l’air mortel (mortellement bon) !

    2 juin 2014 at 14:29
  • Ca à l’air tellement bon ! Et j’aimerais TELLEMENT goûter !!!
    Bises, Fanny

    2 juin 2014 at 12:17
  • Ooooh ! En voilà une excellente idée ! ^-^

    1 juin 2014 at 12:23
  • Huumm, il a l’air vraiment délicieux ce pain de mie, et qu’est ce qu’il est beau! J’ai envie de le faire tout de suite 😉
    Je ne l’ai pas encore réalisé et pourtant j’ai le livre d’Eric Kayser mais le temps me manque…
    Bonne journée,
    Marine.

    29 mai 2014 at 12:31
  • cricri50

    Répondre

    Histoire vécue,toujours ce petit quelque chose qui manque!Il me tente bien ce pain mais pourquoi levain et levure fraiche? Cela ne fait pas trop?

    28 mai 2014 at 22:23
  • lisa

    Répondre

    In Belgium and Germany, I always buy nuts in arabian/mediterranean markets – they have the best deals. I recently bought a bag of shelled pistachios there, maybe I’ll try your wonderful recipe! Cheers, Lisa

    28 mai 2014 at 09:32
  • Quelle magnifique recette
    Le pain est superbe, il me faudra le tester.
    je l’avais repéré sur Pinterest et bien évidement mis en favoris.
    J’en profite du coup pour mettre un commentaire sur ton superbe blog que j’apprécie particulièrement.
    Belle soirée

    27 mai 2014 at 20:45
  • Quelle jolie idée ce pain de mie ! Et cette couleur superbe !!!!
    Votre blog et vos recettes sont une belle découverte pour la gourmande que je suis 🙂
    Au plaisir de découvrir votre prochaine recette !
    Emilie

    27 mai 2014 at 18:46
  • Ce cake est très gourmand, j’adore ! Tout comme ton site d’ailleurs : tes articles sont toujours très rafraîchissants, tes photos magnifiques, et tes recettes très créatives !! Merci pour ce beau partage ^^

    27 mai 2014 at 07:00
  • quelle belle idée ce pain de mie!!!

    26 mai 2014 at 22:18
  • très sympa =)

    26 mai 2014 at 19:36
  • J’ai l’impression de me voir en cuisine, tout mettre en dessus dessous pour réaliser une recette toute simple et de voir qu’il manque un ingrédient et que finalement on le remplace par un autre alors qu’on aurait pu faire plus simple, bref j’ai l’impression d’être sorti d’un combat. Ce qui compte au final c’est que le résultat en valait vraiment la peine, comme ton pain il est carrément sublime, belle soirée à toi!

    26 mai 2014 at 19:09
  • magnifique j’adore!

    26 mai 2014 at 17:30
  • Il a l’air absolument délicieux en plus d’être très beau!!
    Et la pistache parfume beaucoup? ou donne surtout de la couleur?
    Merci pour cette recette!!!!

    26 mai 2014 at 14:31
  • Merci Sandrine de partager une si jolie recette pistachée et de la proposer avec une confiture Favols !
    Je suis sûre qu’elle a du régaler tout le monde, en tout cas elle régale mes yeux 🙂

    26 mai 2014 at 10:41
  • Oh. Mon. Dieu. J’hésitais à la tester mais maintenant je n’ai plus qu’une envie, mordre dedans 🙂

    26 mai 2014 at 09:50
  • AAAAAh mais c’est quand que je dois venir goûter chez toi finalement?! muakmuak

    25 mai 2014 at 22:24
  • Ahh la voici la recette tant attendu (j’avais eu le coup de foudre en voyant la photo sur instagram). Les photos sont juste sublimes j’en prendrais bien une part maintenant ^^
    Il ne me manque que le levain pour la réaliser, on le trouve tout prêt ou faudra t il que je le fasse comme toi (oui oui j’avoue je n’y connais pas grand chose en boulangerie) ?

    25 mai 2014 at 22:18
  • J’attendais cette bonne recette, sacrée aventure en cuisine mais elle en valait la peine lorsqu’on voit le résultat !!! Bravo c’est super beau, ces tons de verts, j’en ai l’eau à la bouche. Tu voudrais pas nous expliquer le levain ? Bonne soirée

    25 mai 2014 at 21:05
  • Waouh !!! J’adore ce pain à la pistache. Je n’y aurais pas pensé. Pourtant, la pistache donne une très jolie couleur à la mie et gustativement, ça doit être très bon ! Bravo, je testerai, c’est sûr.

    Belle semaine à toi !

    25 mai 2014 at 20:54
  • humm, c’est superbe ! J’ai testé le granola, gros gros succès, un grand merci ! Agréable soirée

    25 mai 2014 at 20:46

Laisser un petit mot