Partager

Mercredi 21 mars 2018 - 4h

Le réveil sonne, forcément à cette heure-ci ça pique un peu. mais je suis tellement excitée à l’idée d’aller fouler le sol américain pour la première fois que je n’ai pas de mal à me lever ce matin là (j’ai eu bien plus de mal à trouver le sommeil la veille, trop impatiente que j’étais d’être déjà au lendemain !). Je vérifie pour la 100 000ème fois que j’ai bien mon passeport avec moi et puis je décolle pour la gare de la Part-Dieu où je retrouve Mégane.

Après un trajet rapide en train (bénie soit la ligne Lyon Part-Dieu > Roissy Charles de Gaulle), nous rejoignons notre porte d’embarquement et le reste de l’équipe ! Une fois les formalités plus que simplifiées accomplies, direction le nouveau salon business d’Air France, au sein du terminal 2E pour patienter avant l’embarquement. Oui parce que je ne vous l’ai pas dit mais en plus d’être ma première aux États-Unis, c’est également la première fois que j’ai l’immense privilège de voyager en business (et par privilège, je vous assure que je pèse mes mots !).

Bon clairement, on ne va pas y aller par 4 chemins, la business ça change la vie ! Le confort y est tel que le voyage fait d’ors et déjà partie intégrante de l’expérience et que l’on se sent réellement en vacances dès la montée dans l’avion. A ce moment là mon niveau d’hystérie à l’idée de passer les 12 prochaines heures de ma vie dans cette cabine immense frôle celui d’une gosse de 5 ans 1/2 devant une glace deux boules, je vous laisse imaginer ! A l’aller, on voyage pour une grande partie de jour, mais le fait de pouvoir incliner son siège et d’avoir une vraie couette et un oreiller fluffy fluffy (que l’on serait presque tenté d’emporter avec nous à la descente de l’avion) est tout de même hyper agréable pour regarder un film ou se reposer. Pour le coup au retour, avec un vol de 10 heures et qui décolle à 22h heure de Los Angeles, on apprécie tout particulièrement de pouvoir s’allonger complètement et de dormir en étant confortablement installé (comment ça, c’est déjà fini ?).

Partager
Partager
Partager

Côté restauration aussi, l’offre business d’Air France sort le grand jeu. Il faut dire que la gastronomie a toujours tenue une place de choix au sein de la compagnie. Cette année, partenaire de  « Goût de France », un programme initié par le Ministère des Affaires étrangères ainsi que par le Chef Alain Ducasse pour promouvoir la gastronomie française à travers le monde, Air France organisait pour la première fois sur un vol commercial, une dégustation de vin animée par Paulo Basso, élu meilleur sommelier du monde en 2013, à laquelle nous avons eu le plaisir d’assister.

Une fois la dégustation terminée, nous rejoignons nos places pour découvrir le repas qui nous sera servi sur une table nappée et profiter du menu concocté par Olivier Bellin chef doublement étoilé. On se paye le luxe d’accompagner le tout d’une coupe de champagne (on a pas tous les jours la chance de pouvoir trinquer au dessus de l’atlantique) et l’on savoure le tout avec une vue imprenable sur l’océan !

Partager
Partager
Partager
Partager
Partager

11 heures de vol plus tard il faut se rendre à l’évidence, il va bien falloir quitter nos cocons (mais on se console en se disant que le vol retour sera tout aussi chouette et que L.A. nous attend !). Une fois la douane passée (pas le truc le plus sympa du séjour, en gros il faut juste éviter de répondre « oui » à l’une des questions que l’on vous pose sur la borne et scanner correctement vos empreintes digitales sous peine de devoir aller faire la causette aux gentils douaniers derrière les comptoirs), c’est avec quelque degrés de plus au compteur que l’on file découvrir notre premier step californien : Venice Beach.

Partager
Partager
Partager

19h - Venice Beach

Située à l’extrémité sud de Santa Monica, Venice Beach porte bien son nom de petite Venise. A la base partis pour profiter du coucher de soleil et de l’ambiance promenade en front de mer, glace et cie c’est malheureusement sous un ciel bien voilé que nous découvrons l’une des plus célèbre plage de la ville. Malgré le ciel un peu gris et le décalage horaire qui commence à nous faire cligner des yeux (il n’est pas loin de 3 heures du matin à Paris), la magie opère peu à peu et même sous les nuages, ces premiers pas sur le sol américain ont quelque chose d’un peu magique !

Après un rapide tour sur la plage (un peu déserte ce jour là) c’est du côté des célèbres canaux de Venice Beach que nous allons nous balader. Et là vrai coup de cœur !* Le ciel s’assombrit, les lumières s’allument progressivement dans les petites maisons qui bordent le canal et la nuit qui tombe peu à peu nous réserve encore quelques jolies surprises.

* Entre nous, si je n'avais pas laissé mari et enfants dans la grisaille lyonnaise, j'aurai surement été à deux doigts de tout quitter pour m'installer dans la petite maison au canoé jaune et élever des cactus et des plantes grasses sous le soleil californien !

Partager
Partager
Partager
Partager
Partager

Jeudi 22 mars 2018 - 11h

Après une courte nuit (et un réveil à 3h du matin jetlag oblige), c’est sous la pluie que je découvre la vue depuis ma chambre d’hôtel. Malheureusement celle-ci ne nous quittera pas de la journée. Je pense qu’on a du entendre au moins 200 fois ce jour là « vous n’avez vraiment pas de chance, il ne pleut jamais à Los Angeles » < OK I get it !

Bref on fait contre mauvaise fortune bon cœur (ne me remerciez pas, l’expression vintage c’est cadeau) et avec Mégane, Cyrielle et Linda, on file tenter de découvrir sous la pluie quelques bonnes adresses californiennes. Je ne ferai pas durer le suspense plus longtemps, il faut croire que ce matin là, en plus du temps indigne de la réputation californienne, le dieu de la gastronomie et des bonnes adresses n’était pas non plus de notre côté puisqu’on enchaine les déceptions. Un seul conseil, si vous allez à L.A., oubliez Carreira, adresse hyper hype sur Instagram qui se révèle (passé le côté marrant de pouvoir choisir le dessin que l’on souhaite dans son latte) vraiment décevante côté gout.

Partager

13h - The farmers market

Né de la rencontre fortuite de quelques fermiers en salopette*, le Farmers Market est un marché semi ouvert ou se mêlent commerces, restaurants et petites échoppes. Je vous conseille d’y venir en fin de matinée pour profiter d’un déjeuner sur le pouce dans l’un des nombreux restaurants. Pizzas, spécialités asiatiques ou cuisine cajun vous trouverez forcément votre bonheur.

N’hésitez pas à aller également faire un tour du côté de The Grove, juste à côté, pour une cession shopping où pour un stop chez Dominique Ansel et ses fameux cronuts.

* La légende raconte qu’en 1934, quelques fermiers se sont rassemblés à l’angle de la Third et Fairfax et ont commencé à vendre des fruits et légumes à l’arrière de leurs voitures. Séduits par la qualité des produits, les passants ont tout acheté. Il n’en fallait pas plus que naisse le Farmers Market.

Partager
Partager
Partager
Partager
Partager

Vendredi 23 mars 2018 - 9h

Les yeux ouverts à 5h du matin, on progresse un peu côté décalage horaire, c’est sous les premiers rayons d’un soleil timide mais présent, que l’on entame cette troisième et dernière journée californienne.

On file du côté de downtown prendre le poul de la ville dans un endroit iconique, le Grand Central Market. Ouvert en 1917, ce marché couvert mais avec un espace terrasse propose des produits locaux, sur des étals de marché et des comptoirs-restaurants, le long de Broadway. Ici les effluves des cuisines du monde se mêlent aux odeurs de café torréfié et de pain chaud, ça cuisine, ça parle fort et malgré le copieux petit déjeuner déjà pris à l’hôtel on s’attablerait bien dans l’une des nombreuses échoppes pour profiter de ce cadre typiquement américain !

Partager
Partager
Partager
Partager
Partager
Partager
Partager

Vendredi 23 mars 2018 - 10h30

Après un délicieux cookie au Grand central market, on rejoint à pied le quartier d’art district (je ne fais pas durer le suspense plus longtemps, c’est vraiment le quartier que j’ai préféré dans ceux que l’on a pu découvrir ici). Cet ancien quartier industriel, abandonné dans les années 60, est aujourd’hui en plein reconversion. Les entrepôts industriels se transforment peu à peu en lofts et les galeries d’art, ateliers d’artistes, adresses foody et bars à cocktail redonnent à ce quartier une nouvelle dynamique.

Ce qui peut surprendre (et déstabiliser un peu aussi) quand on a l’habitude des villes européennes construites autour d’un vrai centre historique, c’est la taille de Los Angeles qui rend absolument impossible le fait de tout faire à pied. Parfois pour aller d’un point à un autre (points qui ne nous semblaient pas tant éloignés sur la carte), il nous fallait près d’une heure de taxi. Néanmoins, je ne peux que vous recommandez de visiter Art district à pied, de vous arrêter manger une part de tarte chez The Pie Hole et de découvrir l’une ou l’autre des adresses que j’ai préférées dans ce quartier.

Partager
Partager
Partager
Partager
Partager
Partager

Los Angeles : bonnes adresses food & drink

Partager

Church & State

Ouvert il y a maintenant 10 ans, Church & States est peu à peu devenue une adresse incontournable de downtown, un véritable « petit coin de France » à Los Angeles. Une déco industrielle, une cuisine locale, bio et de saison, autant d’éléments qui font de ce bistro français une jolie adresse à retenir !

Cette adresse food est l’une des nombreuses que vous pouvez retrouver dans le guide Travel By Air France, guide online qui met à l’honneur des adresses (food mais pas que !) testées et sélectionnées par la marque dans plus d’une centaine de ville du monde.

Partager
Partager
Partager

Manuela

Manuela c’est la jolie surprise d’Art District, l’adresse qui se chuchote et que l’on voudrait garder cachée encore un peu pour soi tellement le lieu est canon.

Implanté au cœur du quartier artistique entre des murs qui racontent encore des histoires, le restaurant s’inscrit au sein d’un ensemble plus global qui se compose d’une librairie (avec une jolie sélection de livres food et de livres pour enfants), d’un espace galerie d’art et d’un jardin d’herbes aromatiques comme on rêverait tous d’en avoir un à la maison !

Au menu, une cuisine locale, authentique et originale qui met à l’honneur les producteurs du sud de la Californie ainsi que des techniques artisanales telles que le fumage. Mention spéciale pour le burger que vous verrez dans les photos ci-dessous et qui, avec ces poireaux frits et sa sauce maison, s’est révélé être un des meilleurs burgers de ma vie (la frustration de ne pas pouvoir en commander un là tout de suite maintenant !)

Partager
Partager
Partager
Partager
Partager
Partager
Partager
Partager
Partager

The house of Machines

Dernière adresse mais non des moindres, The house of machines est un établissement un peu à part. Ce lieu hybride regroupe au sein d’un même endroit immense un bar qui propose à la fois de la bière artisanale locale et des cocktails aussi surprenants que délicieux (le royaume d’Amanda Colom, aussi douée qu’elle est tatouée ce qui en dit long sur son talent !), un atelier de moto, un club house et un espace restaurant, le tout dans une déco industrielle des plus réussie. 

Nous avons eu la chance d’assister à une démonstration de cocktails de haute voltige où chacun des gestes de la barmaid semblait avoir été exécuté salon une chorégraphie précise et ultra rythmée. Un lieu avec une âme et une énergie incroyable où je reviendrais à coup sur si mon chemin recroise un jour celui de Los Angeles !

Partager
Partager
Partager
Partager
Partager
Partager
Partager
Partager

Un grand merci à toute l’équipe d’Air France pour cette invitation, pour leur bonne humeur et leur disponibilité tout au long de ces quelques jours outre-Atlantique. Et même si je n’ai eu qu’un tout petit aperçu du potentiel incroyable de cette ville, promis je reviendrai !

Clic clac hop
Crédits

© L'ensemble des éléments de ce blog :
recettes, textes et photographies, sont ma propriété exclusive (sauf mention contraire explicite). Sans autorisation écrite préalable, toute reproduction, de tout ou partie, par quelque moyen ou procédé que ce soit, est strictement interdite.

  1. 19 avril 2018

    Superbes photos, ça ne me donne qu'une envie : y aller!

    Répondre

  2. Mathiilde
    20 avril 2018

    J'adore ! Et tes photos sont top !

    Répondre

  3. 29 avril 2018

    Merci pour ce petit tour! Et les photos WOW!

    Répondre

  4. 29 avril 2018

    Bah bah bah... Alors là, tu me fais vraiment rêver ! Je suis carrément en manque de voyage en ce moment. Tes photos sont superbes et ça donne franchement envie d'explorer cette petite zone du globe ! 😍

    Répondre

  5. 4 mai 2018

    Je prends enfin le temps de lire ton billet que j'avais mis de côté. J'ai vraiment apprécié découvrir ces bonnes adresses. Et j'apprécie vraiment ta plume sans détour, très agréable moment ! ♥

    Répondre

  6. Merci pour les bonnes adresses. On pense partir l'an prochain, je pense que ça peut être utile. Par contre, pas sûr qu'on ait la chance de voyager en business :D

    Répondre

  7. Bonjour, Franchement la business est énorme, mes stigmates fessier sont réapparus en voyant ça ☺. Lors de mon propre voyage, le transport fut le seul point noir car cette destination est vraiment top. Par contre va falloir que j'y retourne car il y a des endroits qui n'existaient pas et qui me donnent bien envie.

    Répondre

  8. 21 mai 2018

    Merci pour toutes ces bonnes adresses, j'aurais aimé les avoir avant d'aller en Californie... Mais je note pour la prochaine fois car j'ai tellement envie d'y retourner ! Tu as dû trop apprécier de voyager en business ahah. Tes photos sont magnifiques en tout cas, bravo :)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec une *