Freelance_1_THUMB

5 idées reçues sur le travail en freelance

Freelance Studio Basilic

Se lancer à son compte, c’est avoir un minimum fantasmé sur ce qui t’attend au bout du tunnel pour être suffisamment sur que dire au revoir à un CDI (et l’annoncer à ta mère) est la meilleure des choses à faire.

Sur le papier, cela peut bien sur sembler idyllique d’être son propre patron, de s’organiser comme on veut, d’être libre comme on dit. En fait comme tout, la liberté à un prix et à la fin du mois il te faut bien payer ton loyer / ta connexion internet / ton abonnement au sport…

Avec presque deux mois de freelance dans les pattes (et une vraie période de crash test avec les deux mois de congés / Soleil / invitations à lézarder au bord de la piscine en pleine journée), je vous livre aujourd’hui un rapide état des lieux entre la réalité quotidienne et la vision un brin fantasmée que l’on peut avoir du travail en freelance.

NB : ceci est un bilan personnel, bien sur que nous n’avons pas tous la même manière d’appréhender ce mode de travail, du coup je serais curieuse de savoir, pour ceux qui sont en freelance (ou pour ceux qui se disent que ce n’est pas pour eux – ce que j’ai dit pendant à peu près 10 ans avant de passer du côté obscur de la force -), comment vous vivez les choses de votre côté, ce qui vous plait / ou vous déplait, vos astuces…

Beignets de framboises au piment doux

Beignets de framboises au piment doux ©Fraise&Basilic

Hier soir, j’ai innocemment posté une petite photo de beignets sur IG, en vous demandant si vous étiez tous sur la plage ou s’il restait encore des gens derrière l’ordi en plein cœur de ce mois d’aout qui n’en fini pas (dit la fille qui compte ses dodos avant d’être enfin en vacances), qui pourraient être intéressés par une petite recette de « beignets-trop-bons-spécial-capitons », le genre de recette qui te fait prendre 15 kilos rien qu’à la regarder, capable de vous filer des envies irrépressibles d’allumer vos fours – oui M’sieur, Dame, même en pleine canicule- (pour les juilletistes, pas de soucis, pour les autres, entre les apéros rosés-saucisson-chips et les salades pas si light, croyez moi une petite entorse de plus ou de moins ne changera pas vraiment la donne !)

Au vu de vos commentaires, il semblerait pas ça vous ait plutôt inspirés, alors dans ma grande générosité pré-congés, je vous fais cadeau de cette recette de beignets fourrés complètement décadents, après ça ne me cherchez plus, ça sera à moi de faire la grillade sur la plage !