Mojito-revisité_THUMB

HOLA MOJITO

Mojito-revisité

Autant vous le dire tout de suite, Barcelone pour moi c’était un peu LA ville de mes rêves. Parce qu’en plus du soleil accueillant et de la mer qui vous lèche les orteils, s’il me manquait une seule bonne raison de penser que cette ville était un peu géniale, les mojitos à 5€ servis à tout heure du jour et de la nuit ont achevé de me convaincre.

Mais comme toutes les bonnes choses ont une fin, il a fallu plier bagage, monter dans l’avion, ranger les tongs au placard en prévision de jours meilleurs et surtout retrouver le quotidien, qui comme vous l’imaginez, n’est pas franchement rempli de mojitos et de paëllas à toute heure du jour et de la nuit. Alors pour remettre les pendules à l’heure espagnole ne reste que l’option mojitos maison (qui bien entendu n’ont pas tout à fait la même saveur que ceux sirotés les orteils au vent sur la Plaça Reial, mais parfois ça fait le job).

Cette recette là a été imaginée pour La Bonne Box de Juin. Pour les petits nouveaux du fonds de la salle, La Bonne Box est une Box qui vous permet de recevoir chaque mois 5 à 7 produits d’épicerie fine directement dans votre boite aux lettres. Depuis maintenant plus d’un an je prends plaisir à imaginer chaque mois les recettes qui accompagneront les boxs.

Ce mois-ci toute l’équipe de La Bonne Box s’est plié en 4 pour faire plaisir à nos mamans, et joue la carte régressive et gourmande avec du chocolat, des riz au lait et des petits biscuits straciatella plus que chouettes. Et parce qu’il n’y a pas de meilleure façon de débuter un repas que par un mojito (désolée ma fixette du moment), je vous laisse avec cette recette que j’ai imaginée pour l’occasion.

Pain-au-muesli-et-fruits-secs_THUMB

JUSTE UNE HISTOIRE DE RADIS BEURRE (ET DE PAIN)

Pain au muesli et fruits secs
Je crois que si on m’obligeait à choisir une unique chose à cuisiner jusqu’au restant de mes jours (imaginez un peu le choix cornélien) ce serait le pain. Déjà parce que je me répète (pour les nouveaux au fond de la salle), je trouve cela juste dingue qu’avec de l’eau de la farine et un peu de levure on puisse arriver à un tel résultat, mais aussi parce qu’en ajoutant quelques ingrédients de plus à ces trois ingrédients de base, les combinaisons sont quasi infinies !

Bizarrement (voilà là tout le paradoxe de ma vie), même si j’adore la boulange, le pain n’est pourtant pas chez moi, à l’inverse de beaucoup de monde, un élément indispensable du repas (combien de fois, une fois les invités installés je me suis rendue compte que j’avais oublié de faire un crochet par la boulangerie), ce qui fait qu’on en a finalement rarement à la maison.

Du coup ce qui me sauve (moi et mes envies de fromage) c’est le gros pain, celui que nos grands-mères mettaient sous un torchon en tranchaient religieusement chaque soir pour qu’on puisse en glisser quelques morceaux dans nos soupes. Ce pain au granola là c’est un peu ça sauf qu’en plus de se conserver sacrément longtemps (même quand au bout de quelques jours -je vous ai dit qu’on ne mangeait pas beaucoup de pain à la maison- il devient dur, un coup au grille-pain et c’est comme si on venait de le sortir du four le côté toasté en plus !), il est juste top au petit dej avec un peu de confiture, à l’apéro tartiné de beurre demi-sel et accompagné de radis, ou juste sublimissime avec un peu de fromage et un petit confit de poire (mais sachez-le, je perds toute objectivité lorsqu’il s’agit de fromage.)