Buddha bowl d’hiver ©Sandrine SaadiPartager

Difficile de commencer cet article sans faire un petit point sur la situation du jour. Depuis mardi le mot est sur toutes les lèvres : confinement. Même s’il n’a pas été ouvertement prononcé par celui qui nous gouverne (et pas visiblement pas forcément très bien compris par tous…), ici on suit les recommandations et on reste chez nous. A la campagne forcément ce confinement à des airs de grandes vacances (à tel point que la mini ado qui vit à la maison semble penser que passer ses journées au lit à trainer en pyjama semble être la bonne chose à faire).

Je pense qu’on a tous, moi la première, de vraies difficultés à imaginer comment vont se passer ces prochaines semaines, peut-être même mois. Espérons que l’on sorte grandis de tout cela, que ce virus et ce confinement forcé sèment dans leurs sillages des graines d’entraides, de solidarité et de partage. Les jolies initiatives fleurissent, ça et là, des idées d’occupation pour les plus jeunes, des courses pour les plus âgés, les groupes whatsapp famille ou avec les amis tournent à plein régime, on prend des nouvelles, on s’en donne… Cerise sur le gâteau, on s’improvise, avec plus ou moins de facilité, prof de maths ou de français (CE2 et CM2 on gère encore à peu près et si la situation dure un peu trop longtemps, on va devenir incollable sur la table de 8 et sur l’emploi du plus-que-parfait !).

Côté cuisine, on improvise, on fait avec ce que l’on a ! On redécouvre des trésors de l’après-guerre dans son congel, on termine les légumes de son frigo, bref on fait au mieux pour ne pas avoir à sortir tous les jours. On essaye surtout, autant que faire se peu,t de mettre un peu de couleur dans tout ça. Bref, cette recette de buddha bowl, créée pour Chronodrive il y a quelques semaines me semble aujourd’hui être le parfait bowl de confinement : des couleurs, des légumes rôtis, du houmous à la betterave et des crudités à la pelle (parce que si on ne veut pas prendre 15 kilos pendant ce confinement, il va bien falloir se nourrir d’autres choses que de cookies – et de pâtes visiblement vu les stocks que certains ont fait !).

PS : pour ceux qui chercheraient tout de même des cookies, c’est par ici !

Buddha bowl d’hiver ©Sandrine SaadiPartager
Buddha bowl d’hiver ©Sandrine SaadiPartager
40 min.
20 min.
Pour 4 personnes
Pour le houmous à la betterave

– 250 g de pois chiche égouttés
– 1 gousse d’ail
– Le jus d’un citron
– 2 c. à s. de yaourt à la grecque
– 1 petite betterave
– 1 botte de coriandre
– Sel et poivre
– 5 cl d’huile d’olive

Pour le bowl

– 2 patates douces
– 1 c. à c. de miel liquide
1 pincée de thym
1 filet d’huile d’olive
¼ de chou rouge
2 avocats
1 pamplemousse rose
175 g de mélange jeunes pousses roquette
Quelques pistaches concassées
Quelques feuilles de menthe
Sel et poivre du moulin 

Pour le montage

– Le jus d’un demi-citron vert
2 c. à s. de sauce soja
6 c. à s. d’huile d‘olive 

1. Égouttez les pois chiches et placez-les dans le bol d’un robot-mixeur avec l’ail, le jus de citron, le yaourt, la betterave coupée en morceaux et la coriandre. 

2. Mixez le tout à pleine vitesse en ajoutant l’huile d’olive en filet, jusqu’à obtenir une préparation homogène. Réservez. 

3. Préchauffez le four à 200°C. Épluchez les patates douces et coupez-les en dés. Disposez-les dans un plat allant au four, assaisonnez de sel et de poivre du moulin. Ajoutez le miel, le thym, ainsi qu’un filet d’huile d’olive. Enfournez pour 20 minutes de cuisson. 

4. Pendant ce temps, émincez le chou rouge, coupez les avocats en fines lamelles. Coupez-le pamplemousse en tranches, puis chaque tranche en 4. 

5. Préparez la sauce. Mélangez le jus de citron et la sauce soja, puis émulsionnez avec l’huile d‘olive 

6. Dressez les différents ingrédients dans 4 bols, ajoutez une cuillère à soupe de houmous à la betterave. Décorez de menthe fraiche et de pistaches concassées, puis assaisonnez de sauce.  

Buddha bowl d’hiver ©Sandrine SaadiPartager
Buddha bowl d’hiver ©Sandrine SaadiPartager
Buddha bowl d’hiver ©Sandrine SaadiPartager
Buddha bowl d’hiver ©Sandrine SaadiPartager
Buddha bowl d’hiver ©Sandrine SaadiPartager
Buddha bowl d’hiver ©Sandrine SaadiPartager
Clic clac hop
Crédits

© L'ensemble des éléments de ce blog :
recettes, textes et photographies, sont ma propriété exclusive (sauf mention contraire explicite). Sans autorisation écrite préalable, toute reproduction, de tout ou partie, par quelque moyen ou procédé que ce soit, est strictement interdite.

10 commentaires
Laisser un commentaire
  1. Jacqueline
    19 mars 2020

    Beau partage en ces temps difficiles. Merci

    Répondre

  2. Hélène
    23 mars 2020

    On a testé ce midi et tout le monde a adoré notamment le houmous de betterave. Merci

    Répondre

    • Fraise & Basilic
      30 mars 2020

      Super ! Le houmous de betterave c'est vraiment une valeur sure :)

      Répondre

  3. 28 mars 2020

    Super partage ! C'est vraiment utile en ce temps où les aliments naturels possèdent des éléments qui peuvent renforcer notre système immunitaire.

    Répondre

    • Fraise & Basilic
      30 mars 2020

      Merci Marline pour votre message ! Et puis ça fait toujours du bien de mettre un peu de couleurs dans nos assiettes !

      Répondre

  4. 3 avril 2020

    Des plats à base de légumes, c'est ce qu'il nous faut pour renforcer notre système immunitaire naturellement. Merci à vous pour cette recette vraiment naturelle.

    Répondre

  5. 9 avril 2020

    je viens de suivre votre formation en ligne sur le site empara et de découvrir votre univers qui est juste waouh :) du coup vous m'avez donné envie de m'y mettre, mon mari m'a vu sortir petits plats et grands, et je comprends toute la difficulté de la mise en place du set :) (je suis photographe spécialisée nouveau -né dans le Nord) bon confinement et merci pour le plaisir des yeux et des papilles ! je vais de ce pas liker et suivre votre compte instagram :) Alice

    Répondre

    • Fraise & Basilic
      21 avril 2020

      Oh génial ! Merci beaucoup Alice pour votre retour, n'hésitez pas à me partager vos premières images sur Instagram

      Répondre

  6. 18 mai 2020

    Bonjour, J'étais venu ici une première fois mais comme mon primeur n'a pas de patate douce j'ai fait autre chose. Mais maintenant comme il est possible de s'écarter des 1 kilomètres, je peux récupère des patates douces. Enfin prête pour cette expérience culinaire.

    Répondre

    • Fraise & Basilic
      19 mai 2020

      Ah super, tu me diras !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec une *