Partager

La semaine dernière, je m’en suis envolée pour 2 jours en Vendée avec PAVILLON FRANCE pour en découvrir un peu plus sur les coulisses de la pêche française ainsi que sur les métiers qui gravitent autour de celui de pêcheur.

Après un vol rapide depuis Lyon direction Nantes, nous mettons le cap sur Noirmoutier en croisant les doigts pour être synchro avec la marée du jour, de façon à pouvoir emprunter le célèbre passage du Gois (une route qui se découvre à marée basse et permet de relier l’ile au continent). Je ne ferais pas durer le suspense plus longtemps, pas de chance, nous sommes un peu trop en avance et la route est encore en partie immergée… C’est donc par la voie classique (comprenez le pont quoi ^^) que nous rejoignons le port de Noirmoutier pour ces deux jours d’immersion.

Étape 1

La pêche

Partager
Partager
Partager

A peine le temps de dire ouf, qu’il est déjà l’heure de prendre le large avec Noël pour relever ses lignes et casiers à crustacés… Pour Noël, qui s’est découvert une vocation de pêcheur sur le tard, la mer est calme ce jour là, pour ma part, je vous avoue que je m’agrippe à tout ce qui me passe sous la main, de peur de passer par dessus bord ! Le pied marin ? Moi, pas vraiment !

A l’arrivée, les paniers sont bien remplis (poissons, araignées de mer, crabes…) et quelques homards nous attendent même au port !

Partager
Partager
Partager
Partager

Étape n°2

La criée

Partager

Le lendemain, c’est à l’aube que la journée commence, puisque nous avons rendez-vous à 5h30 à la criée de Noirmoutier. Le port est encore calme, à l’intérieur les enchères se font en silence comme pour ne pas troubler la ville qui sommeille encore.

Sur place, nous rencontrons Christian Cloutour de l’OPPAN (l’Organisation de Producteurs des Pêcheurs Artisans de Noirmoutier), l’occasion de d’échanger avec lui sur PAVILLON FRANCE, cette marque collective qui, en impliquant tous les acteurs de la filière pêche française (pêcheurs, mareyeurs, artisans poissonniers, enseignes de la grande distribution), permet dans un premier temps de promouvoir la consommation de produits de la mer issue des pêcheries françaises et de progresser vers une pêche durable et responsable, mais également d’accompagner les consommateurs dans leurs achats (en leur assurant la rigoureuse application de la réglementation française, en matière de conditions de travail, de protection sociale et évidemment de gestion des ressources maritimes).

Partager
Partager
Partager
Partager
Partager
Partager

Pour le consommateur, l'estampille PAVILLON FRANCE c’est donc la garantie...

D’un produit (poisson, coquillage ou crustacé) qui a été pêché en mer par un bateau battant pavillon français.

D’une fraîcheur optimale contrôlée par un cahier des charges respecté à chaque étape par l’ensemble des maillons de la filière.

D’une traçabilité de la mer à l’assiette pour le consommateur mais également pour le distributeur final qui peut étiqueter PAVILLON FRANCE sur son étal en étant sûr de l’origine et de la qualité de son produit.

Partager
Partager

Étape n°3

Les marées salants

Partager

Lorsque l’on pense à Noirmoutier, on ne peut s’empêcher de penser au sel. Et c’est sous le soleil que nous découvrons ce dédale d’étiers et d’œillets aux couleurs étonnantes. C’est ici, au cœur des marais salants, paysages typiques de l’île, que sont « cueillis » chaque année près de 3 000 tonnes de sel marin, ce qui lui vaut ici le nom d’or blanc !

Partager
Partager
Partager
Partager
Partager

Étape n°4

L'océan

Partager

Passage obligé, la plage des Dames et ses célèbres cabines blanches, qui donnent à la balade un avant-goût savoureux de vacances ! Si vous me cherchez, j’habite au numéro 28 !

Partager
Partager
Partager
Partager
Partager
Partager

Étape n°5

Charpentier de marine

Partager

Le cordonnier des bateaux c’est lui ! Il réalise et assemble les membrures d’une coque, travaille à la fixation des bordées sur ce squelette de bois et aux aménagements intérieurs du navire.

Partager
Partager
Partager
Partager

Un grand merci à Pavillon France pour cette jolie balade à l’ouest ! Dernière info pour les Nantais (ou ceux qui seraient de passage par Nantes d’ici au 10 juillet), je ne peux que vous inviter à aller découvrir La Mer XXL pour y vivre une expérience immersive dans laquelle vous découvrirez comme vous ne l’avez encore jamais vue la mer, ses ressources, sa beauté. L’occasion de mieux connaître les océans, leurs richesses, leurs promesses, ainsi que les risques auxquels ils sont confrontés, afin de partager une passion et une conviction : le futur de l’humanité doit s’écrire à l’encre bleue.

Clic clac hop
Crédits

© L'ensemble des éléments de ce blog :
recettes, textes et photographies, sont ma propriété exclusive (sauf mention contraire explicite). Sans autorisation écrite préalable, toute reproduction, de tout ou partie, par quelque moyen ou procédé que ce soit, est strictement interdite.

  1. 23 juillet 2019

    Superbes tes photos, j'adore :) Merci pour le voyage ! Bises. Marion.

    Répondre

  2. Nina
    16 août 2019

    Est-ce que je peux te demander quel filtre tu utilises pour tes photos ? Franchement, je les trouve tellement belles ! Chaque fois que je lis tes articles, ce sont tes photos qui me donnent toujours envie d’en découvrir plus.

    Répondre

    • Fraise & Basilic
      19 août 2019

      Merci beaucoup Nina :) Je ne sais pas trop de quel filtre tu parles mais toutes mes photos de vacances / reportage sont prises avec un Fuji XT2, je les édite ensuite avec Lightroom puis les édite avec Photoshop :)

      Répondre

  3. Superbe découverte qui m'a beaucoup touchée en bonne amoureuse de la mer. Avec tes photos, tu racontes à merveille ces métiers, leur lieu de travail et de vie et la beauté de la région. Merci pour ce voyage ! :)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec une *