Veggie burgers au pois-chiche et pickles de courgettesPartager

A intervalles réguliers, des voix s’élèvent parmi la blogosphère pour évoquer le spleen du blogueur qui ne se sent plus lu, plus liké bref plus aimé et qui se demande si il/elle ne ferait pas mieux de fermer son blog. Au-delà du côté un brin mégalo de chose, de mon point de vue, il est certain qu’au royaume de la fast-consommation, les blogs ne sont désormais plus rois et se retrouvent délaissés au profit de réseaux où l’image fait loi.

Quand j’ai ouvert ce blog, en 2012, j’avais juste envie d’avoir un espace d’expérimentation rien qu’à moi où je pourrais mêler le graphisme, la photo et la cuisine. Je ne peux pas nier que le fait d’être lue et que l’on puisse vous et moi, avoir une vraie relation privilégiée et des échanges (ici ou ailleurs), ne comptait pas un peu (et même beaucoup comme vous vous en doutez).

Mais voilà aujourd’hui, je ne pense pas que vous soyez moins nombreux, mais juste que vous consommez les choses d’une manière différente. Alors aux timides qui n’osent pas (oui toi au fond, je te vois ^^), aux pressés qui scrollent frénétiquement et aux autres (comme moi très souvent) qui lisent des articles depuis leur téléphone ce qui rend la tache de commenter bien trop ardue pour que ça en vaille la peine, je voulais vous dire que je suis contente que vous soyez là, à lire ces lignes !

Et puis finalement l’essentiel est ailleurs. Même si vos commentaires et nos interactions ici me manquent parfois, mes motivations pour écrire et alimenter cet espace auquel je reste profondément attachée restent les mêmes : celles d’avoir un petit bout de toile rien qu’à moi, où les validations clients ne dictent pas tout, et où j’ai la chance de partager avec vous ce que je veux, comme je le veux, et surtout avec toujours autant d’envie qu’il y a 6 ans, et c’est finalement bien là tout ce qui compte.

Je vais avoir bien du mal à raccrocher cette introduction un brin décousue (et surtout très différente de ce que j’avais en tête quand j’ai commencé cet article) avec la recette du jour, mais je mise sur l’effet porn food de ce burger veggie un brin gourmand et sur une publication à 18h, heure à laquelle vos estomacs risquent de me pardonner aisément cette absence de lien logique ! Au menu de ce soir, un burger qui balance du côté veggie de la force, des pickles de courgettes (parfait pour mettre l’été en bocal) et du chèvre (et un peu de salade pour le côté bonne conscience !).

20 min.
20 min.
Pour 6 personnes
Pour les pickles de courgette

– 1 petit oignon jaune
1 courgette
12 cl de vinaigre de riz
1 c. à s. de sucre
1 pincée de sel
1 c. à c. de graines de moutarde
1 c. à c. de gingembre moulu

Pour les steaks de pois chiche

– 6 pains à burger
700 g de pois chiche cuits
1 oignon jaune
2 poivrons rouges
1 gousse d’ail
2 œufs
1 c. à s. de paprika fumé
90 g de chapelure

Pour le montage

– 6 buns
– Un peu de ketchup à la carotte
– Une poignée de mesclun
– 1 selles-sur-cher
– Quelques graines germées

Pour les pickles de courgette

1. Rincez les courgettes et coupez-les en fines lamelles. Epluchez l’oignon et coupez-le en fines lamelles. 

2. Dans une petite casserole, mélangez le vinaigre, le sucre, le sel et les épices. Chauffez à feu moyen, en remuant de temps en temps, jusqu’à ce que le sucre soit dissous. 

3. Dans un pot en verre stérilisé, disposez les lamelles de courgettes et d’oignons, en les serrant le plus possible. 

4. Versez la saumure encore chaude sur les légumes, mélangez et laissez reposer à température ambiante pendant 20 minutes. Mélanger de nouveau avant de refermer le pot. Placez au frais au moins 48h avant de servir. 

Pour les steaks de pois chiche

5. Préchauffez le four à 250°C. 

6. Rincez les poivrons rouges coupez-les en deux et placez-les, peau vers le eau sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Faites griller les poivrons une vingtaine de minutes jusqu’à ce que la peau soit bien noircie. Placez dans un sac congélation et laissez tiédir. Retirez la peau et laissez refroidir complètement. 

7. Rincez les pois chiche et égouttez-les.  Épluchez l’ail et passez-le au presse ail. Fouettez les œufs. Placez les pois chiche, les poivrons coupés en morceaux, l’ail, les œufs, le paprika et la chapelure et mixez le tout jusqu’à obtenir une préparation homogène. Divisez la préparation en 6 et façonnez vos steaks de pois chiche à la main ou à l’aide d’un emporte-pièce rond. Placez au frais au moins 30 minutes. 

8. Faites chauffer un peu de beurre dans une poêle. Saisissez les steaks de pois chiche 2 à 3 minutes de chaque côté.

Pour le montage

9. Coupez vos buns en deux et faites les toaster quelques minutes. Étalez un peu de ketchup de carotte sur le bas du pain puis couvrez de salade verte.

10. Ajoutez les steaks de pois chiche, le chèvre coupé en morceaux, les pickles de courgettes et quelques graines germées. Fermez le tout avec le deuxième morceau de pain.

11. Servez bien chaud !

Selle sur Cher chèvrePartager
Veggie burgers au pois-chiche et pickles de courgettesPartager
Clic clac hop
Crédits

© L'ensemble des éléments de ce blog :
recettes, textes et photographies, sont ma propriété exclusive (sauf mention contraire explicite). Sans autorisation écrite préalable, toute reproduction, de tout ou partie, par quelque moyen ou procédé que ce soit, est strictement interdite.

15 commentaires
Laisser un commentaire
  1. Laetitia
    15 novembre 2018

    J’adore j’adore j’adore continue toujours !! Enfin même si je vois pas comment tu trouve le temps 😉

    Répondre

    • Fraise & Basilic
      16 novembre 2018

      Merci Laetitia, des bises :)

      Répondre

  2. 16 novembre 2018

    Mon dieu le rêve! Tes photos me font saliver! des bisous!

    Répondre

    • Fraise & Basilic
      16 novembre 2018

      Pari réussi alors ?! Il n'y a plus qu'à passer derrière les fourneaux :)

      Répondre

  3. Anne
    16 novembre 2018

    Bravo ! Je ne me lasse pas de ces photos meme si je ne lit pas toujours les articles, et c’est bien dommage car y’a plume est tout aussi léchée 😔, je me régale ! Continue !

    Répondre

    • Fraise & Basilic
      16 novembre 2018

      Merci beaucoup Anne pour ton petit mot :)

      Répondre

  4. 16 novembre 2018

    J'avoue je fais partie de ceux qui ne commentent jamais (enfin plus facilement sur instagram quand même). Tes photos sont si jolies <3 j'avoue que je n'ai encore tenté aucune de tes recettes mais ça donne souvent toujours à la bouche !

    Répondre

    • Fraise & Basilic
      16 novembre 2018

      Alors Merci d'avoir pris le temps de laisser un petit mot aujourd'hui :) Et puis pour les recettes, commence par une de cookies, tu ne devrais pas être déçue !

      Répondre

  5. 16 novembre 2018

    j'adore l'idée! moi j'en fais à base de haricots rouges ;)

    Répondre

    • Fraise & Basilic
      16 novembre 2018

      Ce qui doit être très bon aussi :)

      Répondre

  6. 16 novembre 2018

    Même si ta recette est à adapter pour moi compte tenu de mon régime alimentaire, je voulais juste te dire que tes photos sont vraiment très très belles, la présentation met super bien en valeur ton produit.

    Répondre

  7. Marie
    18 novembre 2018

    Cette recette a l’air délicieuse, je l’ajoute à mon menu de la semaine :-) Et quelles belles photos...

    Répondre

  8. Jessica
    19 novembre 2018

    Moi aussi je fais partie de ceux qui ne commentent jamais mais je suis toujours au rendez-vous lorsqu'il y a une nouvelle recette sur ton blog ! Les visuels sont toujours d'une qualité exceptionnelle et, pour en avoir testé plus d'une, les recettes toujours très fiables. Merci de mettre à notre disposition ce beau blog :)

    Répondre

  9. 28 novembre 2018

    Je commente peu...sauf quand mes papilles ont vrillé de plaisir! là, c'est pour ton blog pimpant et si élégant...je vais tester une de tes recettes rapidement...pour voir...enfin, pour goûter plutôt, quoique avec toi on mange d'abord avec les yeux!

    Répondre

  10. 30 novembre 2018

    J'ai une personne qui se plaint régulièrement et pour laquelle je me fais la même réflexion, on doit penser à la même hahaha. Mais le plus important c'est que tu as raison, avoir un blog c'est avoir son propre petit monde où on est libre de laisser court à notre créativité. Alors on continue et on régale les lecteurs comme avec ce burger.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec une *