Partager

© Crédits : Aude Lemaitre

Le fond est littéralement la colonne vertébrale de votre composition. C’est à lui qu’incombe la responsabilité d’asseoir votre composition. Il peut être parfois à lui seul, l’élément nécessaire pour créer une photo intéressante.

Le choix du fond est la première étape qui va vous permettre de construire votre photo. C’est la première décision que vous allez devoir prendre avant de pouvoir construire le reste du stylisme. Il va donner vous lancer dans une direction et définir l’ambiance générale de l’histoire que vous allez vouloir raconter.

Au sommaire

Comment choisir son fond ?

Qu’est-ce qui rend un fond intéressant ?

Un seul mot d’ordre : soyez créatifs

Imprimer ses propres textures

Acheter ses fonds en ligne

Partager

Comment choisir son fond ?

Il n’y a pas de règles. Vous devez choisir votre fond en fonction de l’histoire que vous voulez raconter.

De manière générale, choisissez des fonds de couleur relativement neutres (privilégiez les blancs, beiges, gris, bleus…) avec une texture discrète, l’idée étant plutôt qu’ils ne prennent pas le pas sur l’élément principal (votre sujet).

Mais encore une fois, il n’y a pas de règle, certaines très belles photos ont été prises sur des fonds très colorés et très présents.

Qu’est-ce qui rend un fond intéressant ?

  Sa texture  

Privilégiez les fonds qui ont de la texture, des taches, du relief, tous ces petits éléments qui vont le rendre intéressant. Gardez en tête que le fond doit être subtil, participer à la construction de l’histoire globale sans pour autant être distrayant ce qui l’amènerait à être en concurrence avec le sujet.

  Sa couleur  

La plupart des aliments sont à leur avantage lorsqu’ils sont placés sur des fonds de couleur relativement neutres aux nuances plutôt froides, légèrement désaturées. Cependant, le fond que vous allez choisir doit en premier lieu correspondre à l’histoire que vous allez raconter. Certaines histoires requièrent des fonds très colorés où tout l’enjeu sera alors d’équilibrer l’impact du fond sur le sujet.

Pourquoi privilégier des fonds aux tons plutôt froids ? Si voulez lu mon article sur la gestion de la couleur (si ce n’est pas le cas, c’est par ici), vous avez déjà pu aborder des notions de théorie de la couleur. La grande majorité des aliments étant plutôt dans des tons chauds, ils vont sembler plus frais et donc plus attrayants sur des fonds aux tonalités froides (gris, bleus et violets). C’est le principe des couleurs complémentaires.

Si l’encombrement est un problème pour vous, privilégiez alors les fonds de couleurs neutres, plutôt bleutés que vous utiliserez dans 90% de vos prises de vue !

  Sa taille  

Assurez-vous que votre arrière-plan est assez grand pour mettre en scène les différents éléments que vous souhaitez photographier. Rien de plus rageant en effet que de voir le bord de votre photo coupée faute de fond d’une taille suffisante.

La bonne nouvelle est que, contrairement à la photo de portrait par exemple, vous n’avez pas vraiment besoin de fonds très grands dans votre pratique de la photographie culinaire. La quasi totalité de mes fonds mesurent 60 x 90 cm et je ne suis jamais bloquée par leur taille.

Le seul moment où vous pourrez avoir besoin d’arrières plans plus grand c’est si vous voulez vous inclure dans l’image avec un cadrage de plan taille. Dans ce cas privilégiez des fonds peints sur de la toile (type canva), accrochés avec des supports de fond que vous pourrez ensuite rouler pour les stocker.

  Sa matière  

Bannissez les matériaux brillants ! Si vous photographiez sur une surface réfléchissante, la lumière risque de se réfléchir sur votre fond et vous risquez de vous retrouver avec des reflets disgracieux. Choisissez des fonds avec une finition mate (vernis ou pelliculage) pour éviter ce genre de désagréments.

Si vous avez de la place pour ranger vos fonds, privilégiez les surfaces rigides plus faciles à manipuler comme les fonds réalisés sur du médium par exemple. Veillez également à ce qu’ils soient vernis (quand c’est possible) afin de les rendre imperméables et de pouvoir les nettoyer facilement (dixit la fille qui met des miettes sur tous ses sets).

Un seul mot d'ordre : soyez créatifs

Un seul mot d’ordre quand il s’agit de surfaces et d’arrière-plans : être créatif !
Mais voici déjà quelques idées pour vous aider à démarrer…

Fonds photo : boisPartager

Fond bois

Que ce soit une grande table de ferme, des vieilles caisses de vin ou de fruits, des cagettes, des fonds de tiroir ou des planches de bois assemblées entre-elles, les fonds bois fonctionnent à merveille en photographie culinaire.

Foncés ou clairs, naturels, patinés ou peints, ils offrent une couleur, un grain et surtout une texture qui ajoute du caractère et de la chaleur aux images.

En fonction de leur couleur et de leur patine, les fonds bois vont véhiculer des idées de rusticité, de naturel, d’authenticité et de tradition.

J’ai plusieurs planches de bois, la plupart chinées (coucou les planches de coffrage utilisées pendant les travaux) que j’ai moi-même peintes et patinées.

Les planches de bois anciennes sont à privilégier puisqu’elles vont naturellement avoir des teintes désaturées qui sont parfaites pour la photographie alimentaire (Le bois neuf a souvent des couleurs saturées un peu orangées peu adaptées). N’hésitez pas à consulter les annonces sur le Bon Coin, les gens en donnent régulièrement.

Tissus

Il peut s’agir de nappes, de serviettes, de linge, de chutes de rideaux, de sac de jute, de vieux torchons… La seule condition : qu’ils aient une longueur et une largeur suffisante pour être utilisés comme fond (s’ils ne passent pas le casting faute de taille, recyclez-les en stylisme !)

Une des chose à prendre en compte dans le choix de votre tissu est la texture. Les tissus qui possèdent un tissage épais, une texture ou un motif intéressant comme le lin, la dentelle, la laine seront ceux qui fonctionneront le mieux.

Le tissu va véhiculer des notions de proximité et de réalisme, comme ce sont des matières que l’on utilise au quotidien. Peu couteux,  facile à trouver et à stocker, les tissus sont une bonne alternative à utiliser comme fonds pour vos photos.

Partager
Popsicle concombre citron vert aux galettes St Michel ©Sandrine SaadiPartager

Marbre

Très prisé des photographes culinaire, le marbre, relativement neutre, permet de mettre l’accent directement sur le sujet. Il reste néanmoins bien plus intéressant qu’un fond blanc classique avec son veinage léger. Le marbre a souvent une finition mat et non brillante ce qui est idéal en photographie culinaire.

L’inconvénient est que ce type de texture est généralement très lourd (donc difficile à manipuler et à stocker). Le marbre se tache également facilement, il va donc falloir éviter de placer des aliments « humides » directement à son contact ce qui n’est pas des plus pratique en photographie culinaire.

Pour pallier à ces inconvénients, l’idée est alors de se tourner vers des fonds vinyles effet marbre (voir catégorie vinyle à la fin de cet article).

Surface enduite

C’est de loin mes fonds préférés. Réalisés sur des panneaux de médium, ils reproduisent à merveilles des surfaces comme le béton, la pierre, le ciment.

Ils existent aujourd’hui de nombreuses entreprises qui proposent ce type de fonds à la vente et s’ils cumulent de nombreux avantages (des rendus et des effets différents, une texture très réaliste qui fonctionne quel que soit l’angle de prise de vue…) leur principal inconvénient est d’ordre financier puisqu’ils sont très chers !

Comptez entre 100 et 150€ pour un fond double face de ce type.

Bagel au praliné façon Paris Brest ©Sandrine SaadiPartager

L’alternative est de les réaliser maison, puisque cela reste relativement simple, assez récréatif si vous êtes un peu manuel et surtout largement moins couteux ! Avec un panneau de médium, une éponge, 3 nuances de peinture et un peu d’huile de coude, vous pouvez avoir de très beaux résultat. Mais tout cela sera le sujet d’un prochain article.

Métal

Ne jetez plus vos vieilles plaques de cuisson rayées et un peu rouillées, elles font de magnifiques fond pour vos photos !

On sauve donc les plaques de mamy Yvette d’une mort certaine (les plaques hein pas Mamy ^^), on chine lors de ventes de matériel de boulangerie en cas de reprise de commerce, on essayes les puces et les vides-greniers, bref on  ouvre l’œil et on essaye de mettre la main sur des plaques de cuisson qui ont du vécu et qui racontent des histoires !

Les plaques de cuisson ont très souvent une patine incroyable qui sera parfaite pour donner une ambiance un peu « moody » à vos images.

Carrelage

Faciles à nettoyer, à utiliser seul ou à plusieurs et à combiner avec d’autres fonds, on ne pense pas forcément au carrelage comme fond photo et pourtant il offre de nombreuses possibilités.

Utilisés collés sur un panneau de médium, en carreaux individuels ou en grand format, le carrelage est la solution qui permet de varier les formes, les dimensions et les coloris et donc de créer des effets visuels et rendus très différents selon la matière et la couleur choisies. On trouve aujourd’hui également des carreaux de très grande taille (jusqu’à 100 x 100 cm) dans les enseignes de bricolage ce qui permet de n’en utiliser qu’un seul.

A nouveau privilégiez les surfaces mats et les couleurs plutôt neutres.

N’hésitez pas à penser en dehors du cadre ! Sur la dernière photo de cette série, c’est l’envers d’un grand carreau qui a été utilisé, ce qui crée une surface particulièrement intéressante.

Papier

Du papier cuisson (blanc ou marron) aux journaux en passant par des vieilles partitions ou les emballages kraft des primeurs, ouvrez l’œil il y a des choses intéressantes tout autour de vous, et gardez en tête que tout se recycle et se réutilise.

Ce type de fond va être partie prenante de votre histoire, puisqu’ils vont pouvoir donner des indications géographique (journaux par exemple), ou de temporalité (vieilles partitions, vieux livres…).

Comme le tissu, c’est l’un des supports de fond les plus accessible puisqu’ils sont faciles à trouver et le plus souvent gratuits.

Pensez à bien mandater vos amis / famille qui voyagent à l’étranger pour qu’ils vous ramènent des journaux et emballages des pays qu’ils visitent (les journaux sont souvent distribués gratuitement lors de la montée dans l’avion).

Adhésif

L’adhésif ouvre le champ des possible puisqu’il permet l’impression de n’importe quelle matière sur une surface grand format. Toutes les textures et couleurs sont alors possibles dès lors que l’image est d’assez bonne qualité pour être agrandie et imprimée.

Ils sont particulièrement résistants et durables dans le temps. Imperméables, ils sont en effet très faciles à nettoyer (un coup d’éponge et c’est fini ce qui est pratique quand on travaille avec des liquide, des glaçons, de l’huile…), ils ne se déchirent pas, ni ne se froissent.

Partager

Comme rien n’est jamais parfait, l’adhésif a aussi ses limites. Certaines textures (le bois notamment) ne paraitra jamais aussi réel sur de l’adhésif qu’en vrai, même sur une photo. Ce types de supports fonctionnent très bien en prise de vue de dessus, moins en vue de 3/4 où il est difficile de créer une troisième dimension avec une surface plane.

Avant tout chose, vérifiez bien que les adhésifs que vous voulez commander ont bien un fini mat (et mieux un pelliculage mat) afin d’éviter qu’ils ne prennent trop la lumière ce qui va créer des reflets disgracieux.

Fond photo adhésifPartager
Fond photo adhésifPartager
Fond photo adhésifPartager

Imprimer ses propres textures

On vient de le voir, l’adhésif autorise toutes les fantaisies. Si beaucoup d’entreprises se sont aujourd’hui lancées sur le secteur des fonds adhésifs, vous pouvez avoir envie de faire imprimer vos propres textures pour avoir des fonds uniques.

Pour cela, voilà comment je procède :

  Etape 1 : trouver des textures  

Pour cela, il va falloir se tourner vers des banques d’images payantes comme Shutterstock, Adobe stock ou aller chercher du côté des banques d’images gratuites comme Unsplash par exemple.

Passez en revue les visuels de textures qui vous plaisent (ciblez principalement les effets béton, marbre, pierre qui fonctionnent bien mieux que le bois. cf ci-dessus) et assurez-vous que la taille des images retenues est au moins de 40 x 54 cm si vous voulez faire imprimer vos fonds en 60 x 80 cm. (soit 6 300 x 4 700 px environ).

Pourquoi ? Parce que l’on considère que pour qu’il n’y ait pas de déperdition en qualité d’image, on peut aller en print jusqu’à un taux d’agrandissement de 150 %. Ce qui sous entend que pour imprimer une image sur un panneau de 60 x 80 il faut qu’elle fasse à minima 40 x 54 cm.

Ce qui d’un coup va rendre la tache plus compliquée. En effet sur environ 10 photos sélectionnées, seule une ou deux aura la taille minimale requise pour une impression suffisamment qualitative. Une des solution, si vous êtes à l’aise avec l’utilisation de Photoshop va être de faire des montages en répétant deux fois l’image en prenant garde à vos « transitions ».

Vous pouvez acheter vos textures, mais pourquoi ne pas les faire vous-même ?

Si la résolution de votre appareil photo est suffisante, vous pouvez photographier vous même les textures que vous voulez imprimer. Dans ce cas, munissez-vous d’un trépied (pour éviter les flous de bouger) et photographiez avec une petite ouverture (F.11 au minimum) afin que l’intégralité de votre texture soit bien nette.

  Etape 2 : préparer vos textures pour l’impression  

Une fois vos images choisies et achetées, vous allez pouvoir les retoucher légèrement avant de les imprimer. Vous pouvez jouer sur la chromie (balance des blancs, saturation…) et supprimer également les petits défauts qui pourraient vous gêner (taches, répétition d’un motif…).

Astuce Sur le site que j’utilise pour mes impressions, l’impression sur un vinyle de 120 x 80 cm coute moins cher que deux impressions sur des formats 60 x 80 cm. Je me sers donc d’Indesign (mais vous pouvez utiliser Photoshop) pour juxtaposer deux textures sur le même document afin de faire des économies (vous pouvez m’appeler Huggie les bons tuyaux ^^). Une fois que je reçois ma commande il ne me reste plus qu’à découper l’adhésif en deux pour avoir mes deux textures.

  Etape 3 : faire imprimer vos textures  

Je fais ensuite imprimer mes fonds sur du vinyle adhésif pour pouvoir les coller sur des panneaux de médium.

Pour ce faire, j’ai testé plusieurs site d’impression en ligne, pour moi c’est Pixartprinting qui propose le meilleur rapport qualité / prix, la meilleur qualité d’impression et qui offre également l’adhésif le plus facile à coller sur un support rigide (j’ai essayé d’autres solutions d’impression en ligne ou j’ai passé ensuite deux heures à m’arracher les cheveux au moment de coller mon fond pour faire en sorte qu’il n’y ait pas de bulles d’air tous les 2 cm !).

Je fais donc imprimer mes fonds sur du vinyle monomérique mat avec dos gris. Pensez bien à ajouter un pelliculage mat (filtre 5 mat) qui va vous couter un peu plus cher mais qui va vous garantir la surface la plus mat possible.

Côté prix, il vous en coutera 13€15 pour un vinyle de 120 x 80 cm, soit si vous avez bien suivi, 6€50 et des brouettes le fond… Prix imbattable quand on voit le prix que ça coute habituellement !

Acheter ses fonds en ligne

Mettre les mains dans la peinture ce n’est pas votre truc et vous ne vous sentez pas l’âme d’un artiste ? Voici 4 eshop dans lesquels vous devriez trouver votre bonheur ! Attention, tout comme le stylisme (voir mon article sur le sujet), la recherche de fonds peut être hautement addictive ^^

Woodville Workshop

C’est ma boutique préférée. La plupart de mes fonds ont été achetés là bas, la qualité est incroyable ! La boutique propose 6 tailles standards, mais vous pouvez les contacter directement pour d’autres tailles.

Ce sont des fonds double face réalisés sur du médium. Les finitions, tout comme le conditionnement pour l’expédition, sont vraiment très soignés. Après avoir passé commande sur le site, les fonds sont fabriqués à la demande, il faut donc compter quelques jours pour la fabrication ainsi que quelques jours pour l’expédition (l’atelier de production est basé en Russie). Une fois vos fonds terminés, vous recevez des photos par mail, ce qui vous permet de valider que ceux-ci vous conviennent.

  Prix   140€ pour un fond double face de 60 x 90 cm.

Woodville Workshop Food backdropsPartager
Woodville Workshop Food backdropsPartager
Woodville Workshop Food backdropsPartager
Woodville Workshop Food backdropsPartager

Seul bémol, les frais de douane que j'ai du payer en supplément environ 3 fois sur 4 et qui augmentent la note considérablement malheureusement.

Texturit

Là encore ce sont des fonds enduits sur des panneaux de médium. Ils sont double face et sont proposés dans 7 tailles différentes (là aussi vous avez la possibilité de leur demander des formats sur mesure si besoin). La boutique propose aussi quelques éléments de stylisme comme des petites planches à découper.

Le gros avantage : la boutique est basée en Italie, il n’y aura pas de frais de douane et le frais de port s’élèvent à 20€ ce qui est correct pour ce type de produit.

  Prix   98€ pour un fond double face de 60 x 80 cm.

  Code promo : vous pouvez bénéficier de 10% de remise sur votre commande avec le code FRAISEETBASILIC10.  

Texturit Food backdropsPartager
Texturit Food backdropsPartager
Texturit Food backdropsPartager
Texturit Food backdropsPartager

Bureau 48

Basé en Russie également, Bureau 48 propose des fonds double face en 74 x 74 cm ainsi que des grands canvas (sorte de grandes toiles qui peuvent servir de fond).

Leurs fonds bois sont réalisés à partir de vraies planches de bois (contrairement à Woodville Backdrops où il s’agit d’imitation à partir d’enduit et de peinture).

Côté tarifs ils sont les plus chers de cette sélection.

  Prix   180€ pour un fond double face de 74 x 74 cm, 300€ pour des canva de 150 x 200 cm.

Capture by Lucy

C’est la seule boutique de cette liste qui propose des fonds vinyles. J’en avais une autre très bien, mais elle semble malheureusement avoir fermé.

Ces fonds vinyles sont livrés en rouleaux, ils ne sont pas adhésifs donc vous ne pourrez pas les coller sur des supports rigides, mais cela peut également être un gain de place notable si vous avez une petite surface de stockage.

Expédiés d’Angleterre, les frais de port sont relativement faibles (une dizaine d’euros environ).

  Prix   43€ pour un fond vinyle de 60 x 90 cm.

Attention les prix mentionnés sur le site sont HT, la TVA n’est ajoutée qu’une fois les articles placés dans votre panier. Quand on fait le calcul, cela n’est pas si abordable que cela puisque vous avez deux fonds vinyle pour 86€ soit quasiment le même prix que pour deux fonds enduits chez Texturit !

A retenir

Le fond est littéralement la colonne vertébrale de votre composition, c’est l’élément premier qui va poser les bases de votre histoire et assoir votre composition.

Il doit être au service du sujet et ne jamais être un élément de distraction.

Soyez inventif ! Les possibilités sont multiples, il suffit d’ouvrir l’œil pour appréhender les choses avec une approche différente.

Clic clac hop
Crédits

© L'ensemble des éléments de ce blog :
recettes, textes et photographies, sont ma propriété exclusive (sauf mention contraire explicite). Sans autorisation écrite préalable, toute reproduction, de tout ou partie, par quelque moyen ou procédé que ce soit, est strictement interdite.

  1. 26 avril 2020

    Bonjour! Waow! merci pour cet article:) tout est tellement bien détaillé... En plus, j'ai découvert que les russes ont bien réussis dans cet affaire d'impression :) une vraie découverte agréable pour Woodville Workshop, trop fière pour mes compatriotes ))) @joliejenny23

    Répondre

  2. 27 avril 2020

    Coucou, Un immense merci pour cette belle dose d'inspiration! Virginie

    Répondre

  3. 8 mai 2020

    Que de très bons conseils et une sacré dose d'inspiration! Merci beaucoup et bravo à toi!

    Répondre

    • Fraise & Basilic
      12 mai 2020

      Merci Lucie pour ton message :)

      Répondre

  4. 13 juillet 2020

    Encore une fois un super article très complet, merci beaucoup pour ces précieuses informations.

    Répondre

  5. 1 août 2020

    Super article...extremement complet ! Merci pour le partage :-)

    Répondre

    • Fraise & Basilic
      5 août 2020

      Merci Arnaud pour votre retour, très bonne journée :)

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec une *